© 2019 Emmanuelle Brillet

  • Instagram
  • facebook-square

"Tatagne" est un de mes premiers mots. Elle me fascine et me ressource, et comme je n'y vit pas, je l'emporte un peu chez moi. J'aime un peu trop les objets sculptés en bois, les marmottes porte-clefs et les pulls autrichiens, moi je ne trouve pas cela kitch.